Canada West 2023 Summer Special Training

“When it gets hard and you’re tired, what then?” This was a line shouted to the dojo during the opening kihon practice of Canada West 2023 Summer Special Training in late June, and it has stuck with me ever since. It is a valid question I believe everyone should ask themselves, but particularly us karate practitioners. You will not always have energy to spend freely nor will it always be easy, so what will you do in these instances? Towards the end of this
same opening practice, I was overcome by nausea and was forced to run to the garbage can in the corner of the dojo. “When it gets hard and you’re tired, what then?” I focused on breathing deeply through my tanden, collected myself, and gave my all to the remainder of the practice.
There is no pushing your limits without finding them first, and it is in these moments that the aforementioned question is most crucial. Personally, after two Special Trainings completed thus far, I believe earnestly questioning yourself in this manner lies at the core of benefitting from the experience, in fact, for the most part it is the experience.

The quality of the leadership at this Special Training was deeply appreciated, not just for the gracious sharing of invaluable knowledge and experience but additionally the support of the group as Training wore on. Led by Daniel Su (Sandan), Brian Leung (Sandan), and Ryan Hill (Godan), with support from Liny Chan (Godan), and Ching Wee (Godan), this Special Training was in no shortage of experience. One memory from this Special Training that stands out in my
mind occurred during the black belt suwariwaza/torite practice, during which Liny Chan demonstrated a plethora of techniques that can only truly be described as beautiful. Her fluidity, speed, and steadiness I’m sure will remain in the forefront of my mind’s eye as I progress in my own torite practice. Over the course of the Training, a number of medical situations arose and participants were kept updated throughout on the conditions of our fellow trainees that we had come to know and appreciate over the course of our few days together, and I know that I for one greatly appreciated this.

Coming from Eastern Canada, this was my first time training in Western Canada and it was incredible to get a glimpse of the extent of this karate community. In Eastern Canada, Special Training typically only hosts practitioners from Ontario and Quebec whereas in the West there is much more representation coming from either side of the American-Canadian border with multiple states and provinces represented.

Finally, I would like to thank the Ottawa West Dojo, more specifically Hashmat Khan (Sandan, Dojo Leader) and Michel Struthers (Yodan) for enabling this experience, it is not one I will soon forget!

Curtis Gibbs, Nikyu,
Ottawa West Dojo,
Ottawa Canada

Stage spécial d’été 2023 à l’Ouest du Canada

« Quand ça devient difficile et que vous êtes fatigués, que se passe-t-il alors? » Cette phrase a été criée à l’intérieur du dojo, lors de la pratique d’ouverture du kihon de l’entraînement spécial d’été 2023 à l’Ouest du Canada, à la fin du mois de juin, et cela m’est resté depuis. C’est une question valable que je crois que tout le monde devrait se poser, mais plus particulièrement, nous les pratiquants de karaté. Vous n’aurez pas toujours de l’énergie à dépenser librement et ce ne sera pas toujours facile, alors qu’allez vous faire dans ce cas? Vers la fin de cette même pratique d’ouverture, j’ai été submergé par la nausée et j’ai été forcé de courir à la poubelle dans le coin du dojo. « Quand ça devient difficile et que vous êtes fatigués, que se passe-t-il alors? » Je me suis concentré à respirer profondément à travers mon tanden, je me suis recueilli et j’ai tout donné pour le reste de la pratique. On ne peut pas pousser nos limites sans les connaître au préalable, et c’est dans ces moments-là que la question susmentionnée est la plus cruciale. Personnellement, suite à deux formations spéciales terminées jusqu’à présent, je crois qu’il faut sérieusement se questionner de cette manière, car le questionnement demeure au cœur de l’expérience.

La qualité du leadership lors de cette formation spéciale a été profondément appréciée, non seulement pour le partage gracieux de connaissances et d’expériences inestimables, mais aussi pour le soutien du groupe au fur et à mesure que la formation avançait. Dirigée par Daniel Su (Sandan), Brian Leung (Sandan) et Ryan Hill (Godan), avec le soutien de Liny Chan (Godan) et Ching Wee (Godan), cette formation spéciale était riche en expériences. Un de mes meilleurs souvenirs a été lors de la pratique de la ceinture noire suwariwaza / torite où Liny Chan a démontré une pléiade de techniques d’une grande beauté. Sa fluidité, sa vitesse et sa stabilité, j’en suis sûr, resteront au premier plan de mon esprit au fur et à mesure que je progresserai dans ma propre pratique du torite. Au cours de la formation, un certain nombre de situations médicales se sont présentées et les participants ont été tenus au courant des conditions de nos collègues stagiaires que nous avions appris à connaître et à apprécier au cours de nos quelques jours ensemble, et je sais que, pour ma part, j’ai grandement apprécié cela.

Venant de l’Est du Canada, c’était la première fois que je m’entraînais à l’Ouest du Canada et c’était incroyable d’apercevoir l’étendue de cette communauté de karaté. Dans l’Est du Canada, la formation spéciale n’accueille généralement que des praticiens de l’Ontario et du Québec, tandis qu’à l’Ouest, il y a beaucoup plus de représentations provenant des deux côtés de la frontière canado-américaine avec plusieurs états et provinces représentés

Enfin, j’aimerais remercier le Dojo d’Ottawa-Ouest, plus précisément Hashmat Khan (Sandan, Dojo Leader) et Michel Struthers (Yodan) d’avoir permis cette expérience que je n’oublierai pas!

Curtis Gibbs, Nikyu,
Dojo d’Ottawa-Ouest,
Ottawa (Canada)

Similar Posts